• 9 jours en Haute-Corse •

Le confinement est terminé, le feu vert pour les vacances a été donné : direction la Corse pour 15 jours ! Pour les plus pressés, nous avons résumé notre voyage dans un autre article, il suffit de cliquer ici !
Notre bateau arrivant à Propriano, c’est donc tout naturellement que nous avons commencé notre séjour par la Corse-du-Sud, pour ensuite nous diriger vers le Nord.

À savoir qu’au vu du contexte particulier de notre séjour en Corse, notre récit ne tient pas compte du flux habituel de touristes qui peut parfois rendre certains spots moins appréciables !

Jour 1

Nous vous conseillons de découvrir les calanques de Piana, Girolata et Scandola grâce aux différentes sorties en bateau que les compagnies proposent. Malheureusement après plusieurs tentatives de notre part, la météo n’aura pas été de notre côté pour les sorties en mer.

Nous avons donc mis le cap vers Calvi pour profiter de sa plage (notre classement des Plus belles plages de Corse à lire ici). Comme souvent, nous sommes accueillis pour le vent mais nous arrivons quand même à profiter de cette jolie plage qui offre une belle vue sur le port et le centre-ville de Calvi. Malheureusement un bar de plage en construction, en prévision de la saison, viendra troubler notre tranquillité…

plage de calvi

Nous décidons donc de ranger nos serviettes pour visiter le port. Là, une jolie allée longeant le bord de mer, avec une ribambelle de restaurants. Après avoir comparé tous les prix (il n’y a pas de petites économies!), nous trouvons THE place to be pour l’heure du goûter: un panini au Nutella… Pas diet, mais so good, face à la mer et au port.

Après avoir digéré en marchant le long du bord de mer, nous nous rendons au point de vue de Nodre dame de la Serra, sur les hauteurs. S’offre à nous un super beau panorama sur la ville… Passage et photo obligatoires!

Nous rejoignons notre Airbnb à Calvi.

Jour 2

Aujourd’hui, nous décidons de nous rendre au petit village de Balagne… Ah, ben non… Nous n’avions pas compris qu’il s’agissait de la région dans laquelle nous nous trouvions et non un village (oui, nous nous en sommes aperçues une fois que le GPS nous ait amenées en plein milieu de la cambrousse!).

Du coup, à proximité, se trouvait les ruines d’Occi, un petit village abandonné, accessible par un petit sentier en 15-20 minutes… Sur lequel nous avons croisé un serpent mort, ça met dans l’ambiance! Le site est noté 4,5/5 sur Tripadvisor; nous n’aurions pas mis tant, le tour est vite fait. Toutefois, nous y avons une belle vue sur Calvi.

Nous enchaînons avec une randonnée, celle du phare de Revellata, d’une durée de 2h30-3h (notre Top 5 randonnées en Corse à lire ici). C’est une boucle, facile, mais longue. Elle donne accès par la côte et les falaises à un phare (qui était fermé lors de notre venue). Le retour se fait par les plages. Sympa!

Retour au Airbnb de Calvi pour la nuit.

Jour 3

plage de bodri

Une nouvelle journée commence, nous prenons la route vers la plage de Bodri, où nous nous sommes pas baignées: il y avait des rochers et… Devinez… Du vent! Du coup, nous nous sommes trouvées un petit coin à l’abris, et avons regardé la mer assises au sommet des gros rochers. Une plage plutôt classique, où nous avons lu quelques pages de nos bouquins respectifs.

Crique de l'Ile Rousse

Ensuite, nous nous sommes dirigées vers Île Rousse: un de nos coups de cœur du séjour! Nous avons pique-niqué à la Tour de la Pietra, accompagnées de mouettes flottant dans les airs. Juste à côté, la jolie crique de l’Île Rousse, nous vous conseillons d’y faire un petit plouf.

Puis, nous avons rejoint le côté ville de l’Île Rousse : nous avons été charmées. La place vivante, proche de l’église, est très agréable et fait face à la plage. Le duo gagnant est une fois de plus au rendez-vous : sable blanc et eau claire, impossible de ne pas s’y baigner et de s’en lasser ! Elle nous a inspirée pas mal de photos!

Après avoir bien pris le soleil, nous avons conduit jusqu’au point de vue sur les montagnes portant le nom de Bocca di Veccu. Sur le bord de la route, il n’est pas vraiment indispensable, ou alors nous devenons difficiles après tous les panorama vus jusqu’ici!

Nous rejoignons la ville de Bastia, où nous dormons.

Jour 4

Gros programme pour cette journée, que nous avions à la base prévue sur deux : le Cap Corse! Ci-dessous, la liste des meilleurs arrêts:

  • Erbalunga, charmant petit village corse, où les commerces sont ouverts (ce qui était assez rare à notre passage sur l’Île de beauté).
Port de Centuri
  • Centuri: ce village et plus particulièrement son port a été un coup de coeur, bien qu’il doit être assez touristique en haute saison. Nous y avons passé un bon moment, en dégustant une glace artisanale au Sporting (2,40€ la boule), parfum nucciola praliné, la pâte à tartiner corse!
Plage de Giottani
  • Plage de Giottani: très belle plage de petites pierres (plus confortable que les galets, et parfait s’il y a du vent). Nous nous sommes baignées (dans une eau très fraîche!), et nous sommes attelées à du snorkelling, suivi d’une bonne sieste au soleil, pendant que des pêcheurs filent dans la mer équipés de leur harpon.

  • Nonza: impressionnante vue sur les maisons perchées sur la falaise qui plonge dans une plage au sable noir. Une randonnée part du petit village.

Nous avons préféré de manière générale la côte ouest à la côte est, car, elle est mieux protégée du vent. Cap Corse est d’ailleurs connu pour être un bon spot de sport de glisse, avis au amateur!

Les autres endroits où nous nous sommes arrêtées sont: Sisco, Pietracorbara, Macinaggio, moulin Mattei et Patrimonio.

Après cette journée à la pointe nord de la Corse, nous rentrons à notre Airbnb de Bastia!

Jour 5

Ce matin, nous visitons Bastia, qui n’a pas tellement de rues piétonnes! La ville reste jolie, avec pas mal de magasins (on commençait à se demander où il y en avait en Corse!), et la grande place Saint Nicolas est très animée et riche en terrasse de cafés. D’ailleurs, nous nous posons à l’une d’elles pour quelques minutes. Nous marchons au travers des rues, jusqu’au mignon petit port.

L’après-midi, l’orage qui menaçait d’éclater, éclata… Grosse pluie au rendez-vous! Du coup, nous faisons quelques magasins, dont des courses et achats de souvenirs corses: confitures, vin, biscuits de châtaigne, pâté, et le célèbre figatellu!

Jour 6

En ce sixième jour, nous nous rendons un peu plus dans les terres, que nous avions, à tort, sous-estimées.

Nous faisons une escale dans la ville haute de Corte, nichée dans les montagnes. C’est pour nous un spot qui vaut le déplacement tant tout est plein de charme : des rues pavées, aux maisons multicolores en passant par la citadelle posée au sommet d’une roche.

Nous nous attaquons à une randonnée non prévue dans notre planning de base, mais une de nos meilleures, sur la journée: celle des lacs de Melo et Capitello. On vous laisse avec cette belle image, pour le détail c’est par ici.

Lac de Capitello
Lac de Capitello

Vidées de toute énergie, et en ayant des étoiles plein les yeux, nous rentrons nous reposer au Airnb!

Jour 7

Ce matin, à 10h, nous prenons le bateau de la compagnie Popeye à Saint-Florent (20€/personne, il existe d’autres formules), qui nous mène en 30 minutes de navigation à la plage de Lotu. L’arrivée est magique: l’eau est superbe!

plage de saleccia

Une fois descendues du bateau, au lieu de nous installer comme toutes les personnes du bateau sur cette première plage, celle du Lotu, nous décidons de nous rendre directement à celle de Saleccia. Cette dernière est accessible soit par un sentier du littoral, soit par les terres, pour une durée de marche d’environ une heure. Nous arrivons donc à la grande plage de sable de Saleccia, où il n’y a aucune ombre. Nous nous sommes baignées, il faut dire que nous avions chaud après la marche!

Après 2-3 heures sur la plage et un pique-nique dans le ventre, nous reprenons le sentier en direction de la première plage, celle de Lotu, par les terres. À l’arrivée, il y a davantage de monde (d’autres bateaux sont arrivés depuis). Nous nous sommes installées sur les rochers, au fond, car il y avait trop de vent: impossible de rester sur le sable. Nous ne nous sommes pas baignées.

À 16h30, nous avons pris le dernier bateau nous ramenant à Saint-Florent.

De retour sur la terre ferme, nous marchons dans la ville, assez piétonne, qui accueille bon nombre de cafés, restaurants et glaciers ouverts. Nous nous sommes posées pour boire un verre à notre retour des plage.

Une bonne journée, nous avons enfin réussi à prendre un bateau!

Jour 8

Nous passons le matin un peu à la cool, tout en rangeant notre Airbnb, que nous rendons. Nous allons manger au restaurant Pascal Paoli, à Corte que nous avions repéré deux jours plus tôt. Nous avons pris un menu complet dédié aux spécialités corses très bon, et très abordable.

La Cascade des Anglais

Après 45 minutes de voiture (et de digestion!) nous arrivons au col de Vizzavona, où nous entamons la balade de la Cascade des Anglais, facile et agréable (ça fait du bien, pour une fois!). Beaucoup à l’ombre puisque dans la forêt, elle suit la rivière. Les plus courageux peuvent d’ailleurs se baigner. En seulement 30 minutes, nous avons accès au spot. Vous ferez même un bout de GR20!

Nous rejoignons Ajaccio après cette journée assez cool (il en faut aussi!)

Jour 9

Nous visitons la ville d’Ajaccio, qui a des airs de Saint-Tropez, avec ses jolies rues remplies de commerces. Nous avons d’ailleurs acheté quelques souvenirs. Au fil de notre marche, nous avons eu une jolie vue sur la ville, avec la mer, depuis la citadelle.

Nous avons rejoint la Tour génoise de la Parata, via la route des Îles Sanguinaires. Une petite marche donne accès à la tour d’où nous profitons d’une très belle vue sur l’archipel.

Il est aussi possible de s’y rendre en bateau mais nous avons l’impression qu’une fois sur les îles il n’y a plus grand chose à faire… De toute façon, la question ne se pose pas: pour nous car les traversées sont fermées!

Pour finir notre journée (et notre séjour, snif), nous rejoignons la plage de Propriano, qui n’a rien d’exceptionnel; en plus, nous avons une vue directe sur le bateau qui nous attend, si ce n’est pas de la provocation, ça! Son emplacement était simplement pratique, car nous voulions être sûres d’être à l’heure pour la traversée retour.

À 19h, c’est le moment: nous embarquons, et passons la nuit sur le bateau.

Nous avons passé 9 jours en Haute-Corse. Moins sauvage que la Corse-du-Sud, le nord nous a paru plus fréquenté et industrialisé. On commençait à se poser des questions, nous avions l’impression d’être les seules touristes en Corse! Cela ne va pas durer…

Nous avons passé deux très belles semaines en Corse, où nous voulions revenir depuis un moment. Entre montagnes, mer, forêts… Il y en a pour tous les goûts!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En cochant cette case, j’accepte la Politique de confidentialité de ce site.