• Top 5 des randonnées au Québec •

Top 5 des randonnées au Québec

Après avoir sillonné le grand état du Québec pendant 1 mois (programme complet dispo ici), il est temps pour moi de revenir sur les 5 randonnées qui auront marqué mon road trip !

Notons que 4 parcs de ce top 5 sont des parcs SEPAQ : je vous invite donc à réfléchir s’il ne serait pas intéressant de vous munir d’un pass (on explique tout ici).

1- L’Acropole des Draveurs – Parc national des Hautes Gorges de la Rivière Malbaie

Elle détient aussi le trophée de la plus difficile ! Comme quoi, il n’y a pas de secret : pour avoir accès à de tels paysages, il faut les mériter !
Les 800m de dénivelé positif auront mis à rude épreuve les ampoules que je récolte au fil des kilomètres de randonnées parcourus.
En effet, les premiers ¾ de la rando ne sont que montée : on aperçoit entre les arbres le paysage qui promet d’être grandiose… Et il l’est !
Arrivée au premier point de vue, je pense que c’est terminé tellement c’est beau : les gorges s’offrent à moi. Mais non, il y a encore un peu de chemin et des points de vues à couper le souffle : montagnes vertigineuses et lac à leur sommet seront là pour vous ravir.

Point de départ : Camping du Pin Blanc.
Distance : 11,2km A/R.
Durée : 6h.
Dénivelé : 800m.
Difficulté : Difficile.

Slider

2- Le Pioui + Le Mont du Lac des Cygnes – Parc National Grands Jardins

Située à seulement 1h de route de la première randonnée, celle-ci est en fait à égalité avec l’Acropole des Draveurs. Deux pépites dans une même région… (article complet sur la région de Québec dispo ici) Ca mérite une visite !
La première partie est assez déroutante : elle commence par un petit panneau renseignant sur comment réagir si l’on croise un ours… Je n’ai croisé qu’une poignet d’humains sur le sentier, mais de quoi être parano à chaque bruit !
Je tiens aussi à vous rassurer : tous les efforts qu’il faudra fournir pour cette rando en valent la peine ; c’est certainement la plus riche en paysages que j’ai faite : forêt dense, plateau à la végétation multicolore, point de vue à couper le souffle, lac perdu au creux d’une montagne entouré d’arbres de toutes les couleurs… De quoi rester stupéfait plus d’une fois !

Point de départ : Centre de services du Mont du Lac des Cygnes.
Distance : Boucle de 13km.
Durée : 5h30
Dénivelé : 480m.
Difficulté : Difficile.

Slider

3- Le Sentier des Crêtes (jusqu’au Pic de l’Ours) – Parc National du Mont Orford

Me voici projetée dans la région de l’Estrie, ou comment être à mille lieux de l’agitation de la ville à seulement 30 minutes de Sherbrooke (retrouvez ici notre article « 3 jours dans l’Estrie »).
Il s’agit de la randonnée la plus longue du parc : 18,7km, soit 9h de marche.
Bon, je l’avoue, j’ai un peu triché ! J’ai marché jusqu’au pic de l’Ours et j’ai rebroussé chemin pour rejoindre le parking de la Grande Halle où ma voiture m’attendais. Ce qui représente tout de même environ 10km de marche !
Mais ces 5 heures de marche m’auront suffit pour en prendre plein les yeux : elle n’est pas évidente car elle monte pas mal et il faut parfois grimper à droite à gauche pour rejoindre le sentier, mais le jeu en vaut la chandelle. Les points de vue sur les différents lacs du parc bordés d’arbres aux couleurs de l’automne sont magnifiques.

Point de départ : La Grande Halte.
Distance : 10km.
Durée : 5h.
Dénivelé : 455m.
Difficulté : Difficile.

Slider

4- Le Mont Saint-Alban au départ de Cap-Bon-Ami – Parc National de Forillon

Pour la première et dernière fois, un Parc Québec dans ce classement (normal, ils sont beaucoup moins nombreux que les parcs SEPAQ).
Il s’agit de mon coup de cœur de la Gaspésie (« 1 semaine en Gaspésie » à lire ici).
Le départ se fait de Cap-Bon-Ami ou de la plage du Petit Gaspé, mais je vous conseille vivement le premier : la vue y est magnifique et la rando sera un peu plus facile.
Une fois le premier kilomètre parcouru (qui n’est que souffrance), j’ai adoré cette rando : elle donne accès à de superbes points de vues sur les falaises de Forillon. Sur le chemin se trouve une tour d’observation en haut de laquelle vous pourrez monter (et mettre votre vertige à rude épreuve) pour avoir accès à une vue à 360° à couper le souffle entre terre et mer !

Point de départ : Cap Bon Ami
Distance : Boucle de 7,8km.
Durée : 3h30.
Dénivelé : 245m.
Difficulté : Moyen.

Slider

5- Le Grand Tour – Parc National du Bic

Après un premier essai décevant dans ce parc du Bas-Saint-Laurent (détails ici) car la randonnée « Les Murailles » ne m’a pas convaincue, je retente ma chance avec « Le Grand Tour ».
Pas trop de place à l’improvisation car il faut tenir compte des horaires de la marée. En effet, le départ doit se faire 2h avant l’horaire de marée basse. Par exemple, ce jour-là, la marée basse était à midi, j’ai donc dû démarrer à 10h.
Me voici réconciliée avec ce parc ! Cette randonnée sort de l’ordinaire : elle est vraiment sur les rochers au bord du fleuve Saint-Laurent et il faut les escalader pour se frayer un chemin. D’habitude, je préfère les randos où l’on prend de la hauteur car on peut mieux apprécier le décor, mais celle-ci donne accès à des paysages assez dégagés et différents de ceux que j’ai pu voir jusqu’à présent.

Point de départ : Centre de découverte et de services – Ferme Rioux.
Distance : Boucle de 8,7km.
Durée : 3h.
Dénivelé : très peu.
Difficulté : la plus facile des 5.

Slider

Comme dit plus tôt, j’ai tendance à préférer les randonnées où l’on prend de la hauteur (bien que les cuisses chauffent!). Cela permet d’avoir accès à des points de vue tellement plus étendus sur les paysages tout en relief que le Québec à offrir. Alors… A vos randos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En cochant cette case, j’accepte la Politique de confidentialité de ce site.