• Que faire aux alentours de Québec •

que faire aux alentours de Québec

Québec est une jolie ville qui a beaucoup à offrir comme vous pouvez le découvrir dans notre article « Les Incontournables à faire à Quebec ». Mais elle est aussi un point de chute intéressant car il y a beaucoup de lieux à visiter aux alentours, facilement accessible pour y passer la journée.
Pour plus de facilité, nous avons organisé ces lieux du plus proche du centre de Québec en voiture, au plus éloigné.

Chute-Montmorency – 15 minutes

Chute-Montmorency

Reconnue pour faire rougir les très célèbres Chutes du Niagara, la Chute Montmorency se situe à seulement 15 minutes en voiture du centre-ville de Québec. Elle est aussi accessible facilement en bus.
Après quelques péripéties (crevaison quand tu nous tiens!), nous sommes finalement arrivés à ce parc SEPAQ en fin de journée… Ce qui n’a finalement pas été une mauvaise chose car qui dit SEPAQ, dit acheter un ticket d’entrée… (sauf si tu es un malin et que tu as lu l’article « Préparer son voyage au Québec » au préalable!)… Sauf quand il est 18h et que tous les guichets sont fermés.
Passée la bonne surprise de la gratuité, nous découvrons cette fameuse chute qui, effectivement, en impose. Le parc est vraiment bien fait, nous pouvons l’observer sous toutes ses coutures : d’en haut grâce à un pont suspendu, de loin grâce à une plateforme et d’en bas (487 marches plus bas, qu’il faut remonter ne l’oublions pas!). Pour les amateurs de sensations fortes, il y a même une via ferrata et une tyrolienne !
Je conseille vraiment de venir a cette heure de la journée car c’est moins bondé et le coucher de soleil et la vue de nuit avec la Chute Montmorency et les lumières de Québec en fond sont juste wahou !

Ile d’Orléans – 20 minutes

Conseillée par le chauffeur de taxi qui est venu à notre rescousse, nous avons fait le tour de l’île d’Orléans en voiture. Située à environ 20 minutes de route de Québec, elle est reliée par un pont au pays. Après quelques minutes de route, nous faisons un arrêt pour marcher le long de la petite promenade Horatio qui permet de profiter d’une jolie vue sur Québec depuis la rive opposée.
Bon, je l’avoue, nous ne nous attardons pas trop et nous retournons dans la voiture car il ne fait pas beau… Nous continuons le tour grâce à l’unique route présente. Il y a de jolies maisons, mais c’est un peu tristounet car il n’y a que peu de signes de vie… En même temps, c’est normal, la majorité des maisons ont une pancarte « A vendre » !
Vous l’aurez compris, si vous êtes à court de temps, vous pouvez, d’après nous, faire l’impasse sur ce spot.

Chutes de la Chaudière – 25 minutes

Chutes de la Chaudière

Contrairement aux avis que j’ai pu lire, ce sont plutôt les Chutes de la Chaudière (cette photo ne rend pas aussi bien que je l’aurais voulu) et non celle de Montmorency que je comparerais aux chutes du Niagara (que je n’ai pas encore vu, certes!).
En effet, ce site, (entièrement gratuit, ouvert de mai à fin octobre) observable grâce à plusieurs sentiers, offre non pas une chute mais DES chutes. Elles sont beaucoup moins hautes, mais leur puissance est tout aussi impressionnante!

Canyon Saint-Anne – 40 minutes

Canyon Saint-Anne

Si vous êtes fan de ponts suspendus et de cascades, le Parc du Canyon Saint-Anne sera le paradis pour vous ! Le parcours proposé permet de profiter du canyon à différentes hauteurs, nous passons du vertige à la peur d’être emportés par le courant ! Les couleurs de l’automne sont bien présentes et rendent le lieu encore plus joli.
Je recommande fortement de venir y passer une demi-journée !

Parc National de la Jacques Cartier – 45 minutes

Parc National de la Jacques Cartier

Sans doute un des parcs les plus connus du Québec. Il se trouve à seulement 45 minutes de la ville. Ce parc est immense et nous n’avions la possibilité de ne faire qu’une rando. Nous avons donc choisi de suivre le sentier « Les Loups » car conseillé par le monsieur de l’accueil et plébiscité sur internet… Je ne sais pas si c’est moi qui après un mois de rando commence à faire ma difficile, mais ce parcours de tout de même 11km assez ardus m’a déçu car il ne propose pas beaucoup plus qu’une balade en forêt… Je pense que le Parc National de la Jacques Cartier a beaucoup mieux à offrir !
D’ailleurs, je vous conseille vivement de vous rendre sur le Pont-Banc d’où vous aurez une très jolie vue des montagnes se reflétant dans l’eau de la rivière Jacques Cartier.

Parc National Grands Jardins – 1h35

Parc National Grands Jardins

Nous commençons à nous éloigner mais le trajet en vaut clairement la chandelle. Le parc national Grands Jardins fait définitivement partie de mes préférés du Québec. La rando que j’ai faite se classe directement dans le top 5 de mes randos au Québec (article complet à lire ici) : la randonnée « Le Pioui » associée à celle du « Mont du Lac des Cygnes ».
La première partie est assez déroutante : elle commence par un petit panneau renseignant sur comment réagir si l’on croise un ours… Je n’ai croisé qu’une poignet d’humains sur le sentier, de quoi être parano à chaque bruit !
Je tiens aussi à vous rassurer : tous les efforts qu’il faudra fournir pour cette rando valent la peine ; c’est certainement la plus riche en paysages que j’ai faite : forêt dense, plateau à la végétation multicolore, point de vue à couper le souffle, lac perdu au creux d’une montagne entouré d’arbres de toutes les couleurs… De quoi rester stupéfait plus d’une fois !

Parc national des Hautes Gorges de la Rivière Malbaie – 2 heures

Dernier lieu et par conséquent le plus éloigné. Mais une fois de plus, c’est d’après moi un incontournable. Si jamais vous n’avez pas envie de faire les allers-retours depuis Québec, je vous conseille de prendre un pied à terre à La Malbaie, jolie petite ville au bord du Saint-Laurent à 30 minutes de route de ce parc (et du précédent).
La randonnée de l’« Acropole des Draveurs » fait elle aussi partie de mon top 5 des plus belles randonnées faite au Québec… Et elle détient aussi le trophée de la plus difficile !
Les 800m de dénivelé positif auront mis à rude épreuve mes ampoules !
En effet, les premiers ¾ de la rando ne sont que montée : on aperçoit entre les arbres le paysage qui promet d’être grandiose… Et il l’est !
Arrivé au premier point de vue, on pense que c’est terminé tellement c’est beau : les gorges s’offrent à vous. Mais non, il y a encore un peu de chemin et des points de vues à couper le souffle : montagnes vertigineuses et lac à leur sommet seront là pour vous ravir.

Vous l’aurez compris, cette région m’aura beaucoup plu et je ne peux que vous conseiller de prendre le temps pour la découvrir.
Il est déjà temps pour moi de reprendre la route vers le nord pour rejoindre la région de Saguenay, la suite ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En cochant cette case, j’accepte la Politique de confidentialité de ce site.