• Préparer son voyage au Canada / Québec •

préparer son voyage au québec

Pour aller auCanada, pas besoin d’une grande organisation des mois à l’avance, mais il convient tout de même de penser à quelques points pour que tout se passe comme sur des roulettes !

Le visa

Qu’importe le motif et la durée de votre séjour au Canada, il vous faudra toujours un visa.
Pour les voyages de 0 a 6 mois, il faut demander un visa visiteur ou AVE (Autorisation de Voyage Electronique) qui s’obtient en quelques minutes sur le site officiel de l’immigration canadienne pour la modique somme de 7$CAD soit 4,81€ (attention aux autres sites qui le font payer beaucoup plus cher !).
Si vous souhaitez rester plus longtemps, c’est possible. Pour cela, il faut faire une demande de PVT (Programme Vacances Travail) pour espérer pouvoir rester jusqu’à 2 ans (1 an pour les belges) sur le territoire canadien. Cependant, il ne s’obtient pas aussi facilement que le visa visiteur : il faudra attendre d’être (ou pas) tiré au sort lors des multiples sessions qui ont lieu chaque année. L’un des avantages du statut de PVTiste est de pouvoir travailler.

La langue

Pour les francophones qui decident de se rendre au Québec, bonne nouvelle : la langue officielle est le français (pour une fois!). Pour les anglophones, pas de panique : une large partie des québécois sont bilingues ! Il y a juste quelques habitudes de langage auxquelles il faudra s’accoutumer : bienvenu pour dire de rien, et bonjour pour dire au revoir, par exemple !
Malheureusement, l’inverse n’est pas forcement vrai : dans les autres états du Canada, la langue officielle est l’anglais et le français est peu parlé par ses habitants.

expression québécoise

Monnaie, taxes et pourboires

La monnaie est le $CAD ou dollar canadien. A l’heure où nous écrivons cet article, 1CAD = 0,68€. Les prix affichés sont donc en notre faveur, nous européens. Mais attention, il y a 2 paramètres à prendre en compte dont nous n’avons pas l’habitude en Europe : les taxes et les pourboires. On s’explique :

  • Les prix affichés sont 90% du temps hors taxe. Ainsi, il convient de majorer le prix de 5% à cause de la TPS (Taxe sur les Produits et Services) et d’ajouter une deuxième taxe qui varie selon les états du Canada (9,975% pour le Québec, 8% en Ontario…).
  • Dans certaines situations, il y a aussi le pourboire à ajouter. Pour certains services comme au restaurant, au bar/café, taxi, les visites guidées… il est demandé, lors du paiement, d’ajouter un pourboire d’habituellement 15% (vous pouvez donner plus si le cœur vous en dit). Pourquoi cette pratique est-elle normale au Canada ? Car ce genre de personnel est payé au lance-pierre voire uniquement grâce aux pourboires, il est donc très mal vu de jouer le « touriste » qui ne savait pas !

Pour récapituler, si vous voyagez au Québec, il faut ajouter 15% de taxes et 15% de pourboires au prix affiché dans certains cas, ce qui revient à peu de choses près à 1€ = 1$CAD.

Décalage horaire

Au sein de ce grand pays qu’est le Canada, il y a différents fuseaux horaires, même dans un même état ! Si vous voyagez sur la côte Ouest (Vancouver), comptez 9h de moins alors que sur la côte Est il n’y a que 5h de moins. Une rapide recherche Google vous renseignera sur l’heure qu’il est dans votre destination.

Prises électriques

Elles ne sont pas les mêmes qu’en Europe. Il convient donc de s’équiper d’un adaptateur.

Forfaits téléphoniques

Qui dit voyage hors zone européenne, dit potentiel casse-tête pour le forfait de téléphone. Pourquoi potentiel ? Car j’ai (Juliette) le forfait à 19,99€/mois chez Free permettant de téléphoner, envoyer des SMS et utiliser 25Go d’internet au Canada… alors ok, Free marche parfois mal en France mais à l’étranger, ça fonctionne très bien !
Sinon, il vous faudra ajouter le temps du voyage une option, souvent onéreuse, à votre forfait ou acheter une carte prépayée chez l’un des opérateurs canadiens comme Bell, Rogers ou encore Telus.

Se déplacer

Voilà un chapitre qu’il est important d’aborder car les distances sont longues et les zones à explorer nombreuses !
Au début, par soucis économique, j’envisageais de voyager en bus. La compagnie Orleans Express dessert assez bien le Québec. Seulement, en y regardant de plus près, je me suis rendue compte que pour aller d’une ville au parc national s’avérait souvent compliqué et contraignant. J’ai donc vite abandonné cette idée.
Louer une voiture me paraissait le moyen le plus confortable de voyager, mais une location pour 1 mois me revenait plus cher que les billets d’avion ! On m’a finalement conseillée d’aller sur Turo, un site de location de voitures entre particuliers… Joie et bonheur, j’ai pu louer mon carrosse pour 500€ le mois avec kilomètres illimités (attention au kilométrage lors de la location) !
J’ai été plus que satisfaite des services de Turo qui ont d’ailleurs été plus que sérieux pour me dédommager des frais occasionnés par une crevaison (avec presque 6000km au compteur, ça risquait d’arriver!). J’espère que ce site va se développer dans davantage de pays !

Fait étonnant, le prix du litre d’essence est dérisoire : comptez entre 1,15$ et 1,4$ suivant la région soit moins de 1€!

turo

Parcs nationaux

Rien qu’au Québec, il y en a des dizaines, mais il existe différentes catégories de parcs :

  • Les parcs SEPAQ (Société des Etablissements de Plein Air du Québec), qui représentent la grande majorité des parcs. Je vous encourage fortement à calculer approximativement le nombre de fois où vous allez entrer dans leurs parcs car à un peu plus de 7$ l’entrée quotidienne, il devient vite intéressant d’acheter la carte annuelle à 79$ ! Vous pourrez faire un heureux et la donner à quelqu’un, ou la revendre à votre départ.
  • Les Parcs Canada : il y en a seulement 3 sur le territoire québécois (Parc National Forillon, de la Mauricie, de l’Archipel de Mingan). A 7,80$ l’entrée (moins cher hors saison), inutile de prendre le pass annuel à 67,70$ si votre voyage se « limite » au Québec.
  • Les inclassables, comme le Canyon Sainte Anne et le Canyon des Portes de l’Enfer, qui sont des parcs indépendants où il faut payer son entrée à chaque visite (environ 15$).
parc nationaux québec

Maintenant que vous avez connaissance de tous ces points, votre voyage ne peut que bien se dérouler !
De nombreux articles concernant mon road trip au Québec sont disponibles ici…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En cochant cette case, j’accepte la Politique de confidentialité de ce site.