• 4 jours dans la région de Saguenay – Lac Saint-Jean •

4 jours dans la région de Saguenay – Lac Saint-Jean

Les quelques jours que je viens de passer dans la région de Québec (article dispo ici) ont placé la barre très haute. C’est donc des étoiles plein les yeux (et des ampoules plein les pieds !) que j’entame ces 4 jours dans la région de Saguenay – Lac Saint Jean.

Jour 1

Après ces jours riches en randonnées, je décide de lever un peu le pied. C’est donc seulement en début d’après-midi que j’arrive au Parc National du Fjord du Saguenay avec une idée derrière la tête ! En effet, il n’est pas rare de pouvoir faire du kayak dans les parcs mais aussi des via ferrata. Ayant loupé le coche au Parc du Mont Tremblant, je décide de me renseigner dès mon arrivée au centre de découverte : le rendez-vous est pris pour le lendemain après-midi pour le parcours guidé intermédiaire « La Grande Dalle ».
Il est grand temps de commencer ma petite randonnée quotidienne qui sera le « Sentier de la Statue » (7,6km A/R, 4h, moyen, 280m de dénivelé).
Je ne suis pas sûre que mon avis la concernant soit très objectif, car après mes deux premières randos qui se classant directement dans mon top 5 des meilleures du Québec, celle-ci m’impressionne moins. Ceci dit, elle donne tout de même accès à de jolis points de vue pour admirer le Fjord et l’histoire de la statue qui se trouve au bout ; elle est assez atypique !

Parc National du Fjord du Saguenay

Cette petite journée touche déjà à sa fin, je rejoins donc l’auberge de jeunesse le Camps de Base (que je conseille).

Jour 2

M’étant aperçue par hasard, la veille au soir, que la plupart des hôtels et auberges seraient fermés lors de mon futur passage en Gaspésie (article dispo ici), j’ai dû consacrer ma matinée à réserver les auberges pour la suite du voyage. Je le faisais au jour le jour jusqu’à présent.
Ceci fait, je rejoins tranquillement le centre de découverte du Parc National du Fjord du Saguenay pour ma première via ferrata !
Nous sommes un petit groupe de 10. Le guide nous aide à nous équiper et nous commençons par un petit échauffement sur une paroi test. Jusque là, tout va bien !
Commencent ensuite les choses sérieuses. Nous rejoignons le début du parcours « La Grande Dalle », classé moyen. Nous prenons rapidement de la hauteur, ce qui permet de voir le Fjord sous un nouvel angle.
Le tournant de cette via ferrata aura été marqué par le passage de l’échelle ! Il faut grimper à une échelle tenue par des tiges à la paroi, tout en étant dos à celle-ci et face au vide… Comment vous dire qu’après cela, je n’ai plus vu les choses de la même façon ?! Plus le parcours avançait, plus le vide m’impressionnait. Je ne faisais plus qu’un avec la paroi et c’était compliqué d’apprécier le paysage ! Le guide avait beau me dire que je n’avais pas le vertige mais « le mal des hauteurs », j’ai dû me faire violence pour continuer. De toute façon, je ne vois pas où est-ce que j’aurais pu aller!
La fin du parcours est marquée par une grande passerelle suspendue où je commence enfin à me détendre. Je peux à nouveau me concentrer sur le paysage !
C’est donc contente d’avoir dépassé mes limites que je rejoins l’auberge.

Jour 3

Après tant d’émotions hier et surtout de randonnées, mes pieds réclament une journée de farniente… et ce n’est pas pour me déplaire ! Prendre des vacances pendant les vacances, si c’est pas du luxe, ça !
Pour cela, rien de tel que de s’adonner à une autre activité qu’adorent les canadiens : le spa extérieur en pleine nature. J’en ai trouvé un qui est presque sur ma route vers le lac St Jean : l’Eternel Spa. La route qui y mène est tellement au milieu de nulle part que c’est à se demander si je ne me suis pas trompée d’endroit ! Pour 64$CAD, soit environ 45€ (ils ont légèrement augmenté leur tarif depuis mon passage), vous avez accès à une journée de détente au milieu des sapins. Vraiment, je ne peux que vous conseiller de venir faire un break ici car il y a énormément d’installations : des bains chauds à ne plus savoir où donner de la tête, des saunas et hammams perdus dans des petites maisonnettes en bois auxquelles on accède par des passerelles en bois qui surplombent la rivière, des espaces de repos sous des yourtesLe paradis, quoi !

l'eternel spa

Pour bien terminer cette journée, je me suis octroyée mon premier Airbnb de ce séjour afin de faire une pause avec les auberges de jeunesse et dortoirs de 10 personnes.

Jour 4

Me voici reboostée et prête à conquérir le Québec… Je vous laisse imaginer ma déception quand je vois qu’il pleut des cordes !
Mon séjour à Alma est principalement dû à sa proximité avec le lac Saint-Jean.
Après conseil, je décide de le découvrir par l’intermédiaire d’un parc SEPAQ (entrée comprise dans mon pass, toutes les astuces pour votre voyage au Québec disponibles ici) : celui de la Pointe Taillon.
Au centre de découverte, deux options s’offrent à moi :
Louer un vélo pendant 4h (29,5$) pour faire le tour du parc et profiter au maximum du lac Saint-Jean.
Suivre à pied le chemin qui borde le lac.
Si la météo avait été de mon côté, j’aurais probablement choisi l’option 1… Mais la pluie ne cesse de tomber ; je préfère économiser et opter pour la seconde option.
Me voilà donc partie, équipée de mon k-way et bien décidée à découvrir le lac Saint-Jean. C’est probablement le lieu dont j’ai le plus entendu parler en France !
Ce qui est étonnant, c’est l’immensité du lac : il m’est impossible de voir la rive opposée, on se dirait en bord de mer ! A la seule exception que le sable est très foncé.

Lac Saint-Jean

Bon, après 4km de marche, je suis arrivée au camping Le Prospecteur (je suis trempée!). Etant un peu déçue de ce que j’ai pu voir du lac St Jean je décide de rentrer au Airbnb. J’en ai profité pour vous écrire un petit article sur la banque N26, dispo ici.

Demain, je reprends la route pour rejoindre la côte nord du Quebec, plus de détails par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En cochant cette case, j’accepte la Politique de confidentialité de ce site.