• 3 jours dans l’Estrie •

estrie

Ce mois de road trip à travers le Québec touche finalement à sa fin (récap’ complet ici). Je relie cette fois Québec à Montréal en passant au sud du fleuve Saint-Laurent : à la découverte de la région de l’Estrie !

Jour 1

Après un peu plus de 2h de route, je fais un petit arrêt au Lac Mégantic dont on m’a vanté la beauté… Et je ne suis pas déçue ! Je profite du calme de la station touristique de la Baie-des-Sables en cette période de basse saison pour admirer les lieux : lac bordé d’arbres aux couleurs d’automne avec quelques jolies maisons, je ne m’en lasse pas !

lac mégantic

Non loin de là se trouve le Parc National du Mont Mégantic, connu pour abriter l’observatoire astronomique le plus performant du Canada… rien que ça !
Mes projets d’y observer les étoiles sont vite stoppés : la dame du centre de découverte m’informe que l’observatoire n’est ouvert au public que le week-end en basse saison (il n’y a pas que des avantages à voyager en décalé!). Il est obligatoire de quitter le parc après le coucher du soleil.
Ce parc a une particularité : la plupart de ses points d’intérêts sont accessibles en voiture (mais à pied aussi), alors je ne vais pas me gêner ! Je roule jusqu’au Mont Saint-Joseph d’où il y a une très belle vue et j’en profite pour me dégourdir les jambes grâce à la petite promenade boréale de 2km. Elle donne une fois de plus accès à un paysage riche en forêt canadienne multicolore en cet automne.

La lumière commence à tomber, il est temps que je rejoigne le Mont Mégantic où se trouve l’observatoire mais aussi le meilleur spot pour assister au coucher de soleil.
A défaut de ne pas avoir pu assister au coucher de soleil de Kamouraska, où a soit disant lieu le deuxième plus beau coucher de soleil du monde (plus de détails ici), celui-ci mérite certainement aussi un trophée ! La preuve en images !

Bon, je refuse de quitter le coin sans avoir vu les étoiles. Je teste donc le spot alternatif proposé par le centre de découverte : la Halte municipale de Notre-Dame-des-Bois. Il faut se le dire, l’endroit ne fait pas rêver : c’est un parking en bord de route et la nuit n’est pas rassurante. Je fais donc quelques photos du ciel étoilé (mes premières!) et je rejoins rapidement la sécurité de ma voiture pour rejoindre l’auberge de jeunesse de Magog-Oxford (que je conseille fortement à toute personne voulant visiter la région).

Jour 2

L’auberge est à seulement 10 minutes du Parc National du Mont Orford. J’y vais donc en repérage et je tombe nez à nez avec ce joli îlot multicolore au milieu d’un lac où les gens font du kayak… une vraie carte postale !

Sur conseil, j’entame la randonnée « La Boucle des 3 Etangs ». Je suis fortement déçue car ses étangs n’ont pas vraiment de charme et le chemin est surchargé de monde, des vélos passent à toute vitesse… Je pense que ce parc a beaucoup mieux à offrir.
Le temps se couvre, pas idéal pour visiter un parc ! Je mets donc le cap sur Sherbrooke, une des grandes ville du Québec.
Je vous conseille de commencer votre visite par la case office de tourisme pour deux bonnes raisons : il y est possible d’y stationner gratuitement quelques heures et ils proposent différents parcours pour visiter la ville.
Je choisis le circuit « Les Murales » qui permet de découvrir la ville tout en dénichant des peintures murales aux 4 coins de la ville qui retracent son histoire. C’est un moyen ludique de se promener dans les rues de Sherbrooke, qui je l’avoue ne m’enchante pas comme Montréal ou Québec

J’ai quand même un coup de cœur à la fin du circuit pour le Lac des Nations où j’ai eu la chance d’assister à un magnifique coucher de soleil… décidément, cette région y est propice !

Jour 3

Je commence cette nouvelle journée bien décidée à en découvrir plus sûr ce parc SEPAQ (pour en savoir plus sur les différents types de parc, cliquez ici).
Pour cela, je m’attaque à la randonnée la plus longue du parc : le sentier des Crêtes et ses 18,7km (soit 9h de marche).
Bon… J’ai un peu triché ! J’ai marché jusqu’au pic de l’Ours et j’ai rebroussé chemin pour rejoindre le parking de la Grande Halle où ma voiture m’attendais. Ce qui représente tout de même environ 10km de marche !
Mais ces 5 heures de marche m’auront suffit pour en prendre plein les yeux : cette randonnée se classe dans mon TOP 5 des randonnées au Québec! Elle n’est pas évidente car elle monte pas mal et il faut parfois grimper à droite à gauche pour rejoindre le sentier, mais le jeu en vaut la chandelle. Les points de vue sur les différents lacs du parc bordés d’arbres aux couleurs de l’automne sont magnifiques.

Je suis ravie que mon roadtrip se termine sur une si belle note. Je peux boucler mon roadtrip à Montréal (notre programme de 4 jours à consulter ici) le cœur léger !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En cochant cette case, j’accepte la Politique de confidentialité de ce site.