Comment allier voyage et écologie ?

voyage et ecologie

Voyager est tout sauf écologique… Le problème majeur est qu’il est difficile de se passer de prendre l’avion ; vous pouvez d’ailleurs calculer votre empreinte carbone sur ce site.
Voici donc 5 gestes à adopter lors de vos voyages afin de limiter les dégâts !

Changer votre moteur de recherche internet

Tout voyage commence par des recherches internet, que ce soit pour trouver son billet d’avion, de train ou encore planifier ses visites… Au lieu d’utiliser le géant Google, pourquoi ne pas changer pour Ecosia ? Il s’agit d’un moteur de recherche aussi performant qu’un autre sauf que celui-ci reverse l’argent gagné grâce aux publicités (il n’y en a pas plus que sur Google) pour planter des arbres partout dans le monde. En seulement 6 mois d’utilisation sur mon ordinateur et mon téléphone, j’ai déjà contribué à la plantation de plus de 1000 arbres !

ecosia

Autre alternative : Lilo. Même principe, mais eux reversent leurs bénéfices pour financer des projets engagés pour l’homme et la planète : sauver la faune et la flore en détresse, réaliser le rêve d’enfants gravement malade, dépolluer l’océan de son plastique…

Cela prend 2 secondes à installer sur son ordinateur et son portable, c’est aussi efficace que Google ou autres géants d’internet, et ils ne revendent pas vos données personnelles… Plus d’excuses !

Nettoyer sa boîte mail

Comme tout le monde, notre boîte mail est saturée de « bons plans » voyages et de newsletters de compagnies aériennes… Or, pour garder ces mails inutiles, ceux-ci doivent être stockés sur des serveurs externes consommant de l’énergie : un mail génère environ 10 grammes de CO2/an…

Alors, de temps en temps, nous utilisons l’outil Cleanfox qui trie automatiquement les newsletters : nous n’avons qu’à choisir lesquelles garder, lesquelles supprimer… Et ils peuvent même vous en désinscrire en un clic !

cleanfox

Changer sa façon de se déplacer

Nous croyons toujours que le moyen de locomotion le plus simple est la voiture, mais nous avons tort : louer une voiture en vacances est souvent source d’ennuis… Combien de fois nous sommes-nous retrouvés à l’agence de location pour retirer notre voiture et nous retrouvons-nous à payer des frais supplémentaires sortis de nulle part ? Trop de fois !

Il existe pourtant mille et une façon de se déplacer :

  • Pour un citytrip, fini le taxi ou Uber : préférez les transports en commun : bus, tram, métro… En règle générale, ils desservent une large partie de la ville et proposent des pass qui peuvent être très interessants.
  • Pour un périple de ville en ville, oubliez l’avion : nous avons dernièrement rallié Tokyo-Osaka-Kyoto-Tokyo en bus de nuit : aucune perte de temps sur les journées de visite, et des nuits d’hôtel économisées ! Pour des budgets plus importants, il y a aussi le train.
  • Pour voyager dans son propre pays ou en Europe, il arrive encore que le moyen de le plus pratique soit de prendre sa voiture : comme nous, quand nous avons du rejoindre les 5 Terres en partant de Montpellier. Nous avons donc proposé notre trajet sur Blablacar ! Cela rend service et nous a permis de réduire le coût et la pollution de notre trajet !

Il suffit de bien chercher pour trouver une solution plus respectueuse de l’environnement et qui de plus vous permettra d’économiser de l’argent !

Transport en commun

Consommer autrement

Nous concernant, manger n’est pas juste étancher notre faim : se régaler les papilles est très important et est aussi une façon de voyager. Chaque pays a ses spécialités et ses propres produits auxquels il faut s’adapter !
Nous vous invitons donc à manger le plus local possible et arrêter de manger vos aliments préférés venant de l’autre bout de la planète ! Tentez de nouvelles choses, vous ne serez la plupart du temps pas déçus !

Réduire sa consommation de plastique

C’est le dernier point et pourtant pas des moindres ! Nous sommes nous-même, depuis plusieurs mois, en transition vers moins de plastique, voire plus du tout… Mais ce n’est pas choses aisée notamment avec les industriels qui en mettent partout !

Voici quelques pistes faciles pour commencer :

  • Finis les voyages avec sa bouteille d’eau en plastique : optez pour une gourde en aluminium comme celle-ci ou encore celles de la marque OAI. En plus de ne plus polluer, ce genre de gourde est isotherme !
  • Si vous avez des doutes sur la qualité de l’eau, vous avez la possibilité de filtrer l’eau de votre gourde grâce des perles en céramiques vendues par Verts Moutons ou encore grâce à du charbon (technique utilisée depuis des millénaires au Japon) trouvable chez Nature et Découvertes qui propose toute une gamme zéro déchet.
  • Revoyez le contenu de votre trousse de toilette : au revoir la brosse à dent en plastique, bonjour la brosse à dent en bambou (aucune différence en bouche). Optez pour un savon et shampooing solides comme on en trouve des centaines chez Lush. Il y a même des boîtes exprès pour le transport.
  • Terminée votre boîte de cotons et cotons tiges : passez aux réutilisables grâce à un simple tour dans la machine à laver !
gourde

Si jamais ce sujet vous intéresse, nous vous invitons à faire un tour sur le site Aroma-zone, qui est tout simplement la bible du fait-maison pour réduire sa consommation de plastique et utiliser des produits plus sains.

Pour les personnes qui se disent « Oui, je consomme du plastique, mais je fais le tri sélectif » : sachez que seulement un faible pourcentage de ce tri est réellement recyclé et qu’il arrive qu’il soit envoyé notamment en Malaisie soit à l’autre bout de la planète, dans des usines plus ou moins officielles qui finissent par le brûler… Je vous laisse imaginer la qualité de l’air pour la population autour… (voici le lien vers un reportage intéressant).

Ces astuces sont valables dans le contexte du voyage, mais elles sont bien sûr applicables dans la vie de tous les jours…

Voici donc quelques petites idées pour préserver notre planète afin qu’elle puisse continuer à nous offrir des paysages à couper le souffle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En cochant cette case, j’accepte la Politique de confidentialité de ce site.