• Excursion d’un jour à Anguilla •

Shoal Bay

Une nouvelle semaine commence sur Saint-Martin (article ici). Nous prenons le large pour découvrir une nouvelle île située plus au Nord : Anguilla. Je ne connaissais pas l’existence de cette île britannique avant d’étudier plus sérieusement la carte de Saint-Martin et ses alentours !

Pour la rejoindre, nous décidons de prendre le premier ferry au départ de la marina de Marigot à 8h30. Il n’existe pas de billet aller-retour ; nous sommes donc obligées de payer 20$ le ticket à un premier guichet et 5$ de taxe à un autre… et tout cela en liquide.

Après avoir montré patte blanche à la police des frontières (pensez à prendre votre passeport !), nous embarquons dans le bateau, qui n’offre pas de pont extérieur et une faible visibilité une fois assis sur les banquettes… Gloup, mal de mer assuré ! Environ 30 minutes plus tard, je suis ravie de retrouver la terre ferme !

Nous avions repéré sur internet le loueur de voiture Andy’s, situé à deux pas du terminal de ferry d’Anguilla, et en plus bien noté. Après 15 minutes, nous voilà déjà à bord de notre petit bolide pour 57$ la journée (50$ la journée de location + 7$ d’assurance) et un permis de conduire temporaire… Car qui dit territoire Britannique, dit conduite à gauche !

Soyez rassurés, Anguilla est l’endroit parfait pour s’initier à la conduite à l’anglaise. En effet, mis à part quelques ronds-points, il y a énormément de lignes droites, peu de relief, et surtout il n’y a pas grand monde sur la route… Enfin, il n’y a pas grand monde tout court en ce mois de septembre !

Après quelques kilomètres, nous avons le plaisir de découvrir un lieu tout à fait différent de Saint-Martin et Saint Barth (article disponible ici) et de Saint-Barth (article ici). Les routes droites sont bordées de ci et de là par des maisons (la reconstruction après Irma est plutôt réussie). Cet endroit a des airs d’île déserte tellement nous croisons peu de monde… nous avons quand même réussi à rouler à droite (involontairement bien sûr!) pendant 5 minutes sans s’en apercevoir, pour vous dire !

Crocus Bay

Après un petit tour en voiture, le soleil brille : nous décidons donc de s’arrêter à Crocus Bay pour faire du snorkelling. Nous rencontrons un Canadien habitué à ce spot, grâce à qui nous aurons vu nos deux premières tortues antillaises et des Diodons (poissons qui gonflent). Quand nous sortons de l’eau, nous sommes contentes de notre journée déjà réussie !

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Justine & Juliette (@highspeedtravelers) le

Dans notre lancée, nous voulions également aller à Little Bay ou Limestone Bay, mais impossible de trouver le chemin pour y accéder en voiture… Après quelques recherches en rentrant, j’apprends que Little Bay est accessible depuis Crocus Bay en bateau ou bien à la force de vos palmes, et il est aussi possible de rejoindre Limestone Bay via une route « cachée » comme expliqué ici.

Nous continuons notre découverte de la côte Nord avec la plage la plus connue de l’île, Shoal Bay. Nous comprenons de suite son succès : son sable blanc immaculé sur fond d’eau turquoise, c’est impossible de ne pas craquer ! Une fois de plus, il n’y a que très peu de monde et la plupart des établissements sont fermés… Ce n’est pas grave, pas besoin de tout cela pour profiter du cadre.

Nous nous posons chez Mac and Hanks qui à cette période de l’année proposent de vous offrir l’accès aux transats si vous mangez chez eux (sinon, comptez 10$ pour le set 2 transats et parasol). Entre baignade, bronzette et victuailles, le moment est fort agréable ! Tellement agréable, que nous avons du mal à décoller !

Shoal Bay

Finalement, la journée est bien avancée : nous décidons de se diriger vers la marina en faisant quelques arrêts mais le ciel se couvrant, les lieux manquent de clarté comme à Rendez Vous Bay, qui est pourtant un coin reconnu de l’île.

Pour rentrer, nous retournons à la case caisse : 20$ le ticket et 5$ de taxe à nouveau.

Anguilla est un petit havre de paix où nous pouvons se retrouver facilement seul sur une plage en septembre, et faire du snorkelling pour voir les poissons qui eux aussi apprécient cette tranquillité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En cochant cette case, j’accepte la Politique de confidentialité de ce site.